Ouverture de l'école Montessori dès septembre 2019

La gestion mentale

La gestion mentale décrit de manière très précise les divers mécanismes et fonctionnements mentaux qui entrent en jeu de manière consciente dans tout apprentissage, qu'il soit concret ou abstrait.

L'analyse des habitudes mentales de très nombreux sujets a permis à A. de La Garanderie, l'initiateur de la gestion mentale, de répertorier une grande diversité de fonctionnements cognitifs. Cette étude lui a permis de mettre en évidence le rôle fondamental de l'évocation comme outil de la pensée. Il a en outre explicité les processus mentaux qu'il convient de mettre en place pour effectuer ce qu'il appelle les « gestes » mentaux essentiels, à savoir : faire attention, mémoriser, comprendre, réfléchir et imaginer. Si tous ces gestes sont descriptibles, ils peuvent être enseignés au même titre que n'importe quelle matière. Les formations à la gestion mentale tentent de rendre explicites ces gestes mentaux qui sont indispensables dans tout apprentissage, mais souvent considérés comme évidents et dès lors, rarement décrits aux enseignants et aux élèves. .

   La gestion mentale ou une pédagogie des moyens d'apprendre

La gestion mentale vise l'autonomie de l'individu en le rendant conscient de ses habitudes mentales, afin qu'il puisse les utiliser au mieux et les enrichir s'il le souhaite. Cette prise de conscience se fait par le dialogue pédagogique. La gestion mentale sera utilisée lors de tâches répétitives que les enfants effectueront quotidiennement dans le milieu intérieur (lors de recette de cuisine, apprentissage de certaines notions...) ou le milieu extérieur (tâches quotidiennes de récolte, nettoyage du milieu de vie, rangement...).